En 2006


Lettre ouverte à Monsieur le Docteur REGI, Président de la FMF

Communiqué de presse du 16 octobre 2006

Mis en ligne le 17-10-2006

Monsieur le Président,

Au nom du Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux, je me permets de vous demander publiquement des précisions sur les deux sujets hautement d’actualité suivants.

1°) Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux s’interroge avec inquiétude sur la proposition qui vous a été faite, par voie de presse, d’un rapprochement entre la branche Généraliste de votre centrale et une nouvelle structure représentant les médecins généralistes de manière significative, au regard des derniers résultats aux élections des URML. Or il n’est aucun mystère sur la manière dont cette structure envisage l’organisation de la médecine, visant à reléguer les spécialistes libéraux à un rôle subalterne de prestataires de service.
En conséquence, les propositions potentielles de cette nouvelle entité de la médecine générale nous paraissent clairement à l’opposé des positions libérales revendiquées par la branche spécialiste de votre centrale.

2°) Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux s’interroge également sur la position de votre centrale syndicale quant au champ et aux conditions d’applications du Secteur Optionnel et donc le sens dans lequel vous comptez donner votre avis lors des prochaines négociations à son propos.
Il apparaît donc absolument nécessaire de vous préciser que :
-  Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux est totalement opposé à ce que l’accès à ce secteur soit réservé aux seuls chirurgiens.
En effet, non seulement tous les médecins éligibles au secteur 2, toutes spécialités confondues, doivent pouvoir adhérer dès son ouverture à ce nouveau secteur, selon les conclusions même du point 9 de l’accord du 24 août 2004. Mais, très rapidement, ce secteur devra être ouvert à tous les médecins quels qu’ils soient. Ce sera ainsi la seule opportunité qui permettra d’offrir à tous nos confrères, une perspective d’évolution positive de leur profil de carrière.
-  Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux est totalement opposé à ce que l’ouverture de ce nouveau secteur soit l’occasion d’une limitation du secteur 2, voire, pire, d’une mise en perspective de sa fermeture.
-  Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux prône à cet égard, depuis la parution de son Livre Blanc, la création d’un secteur d’excellence fondé sur la garantie d’un exercice de qualité justement honoré.

Soyez assuré que le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux restera extrêmement vigilant sur les prises de positions officielles, et officieuses, de votre centrale représentative des spécialistes à laquelle, il convient de rappeler, le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux est adhérent.

Je vous prie de croire, Monsieur le président et cher confrère, à l’expression de mes sentiments confraternels

Docteur Jean-François THEBAUT,
Président.


Transformer l'article ci-dessus en PDF


 
 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP