En 2015


Communiqué de presse

Du 27 octobre 2015

Mis en ligne le 29-10-2015

Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux a pris acte des deux enseignements émergeant du résultat des élections du 12 octobre pour le renouvellement des unions régionales des médecins libéraux :
-   l’abstention, de près de 60 %, qui progresse élections après élections. Elle doit être prise en compte pour éviter que se creuse un fossé entre la communauté médicale libérale, les plus jeunes générations en particulier, et la représentation syndicale.
-   la perte d’audience de la CSMF au profit de syndicats à l’image plus contestataire, réalité qui fait que, aujourd’hui, aucune structure syndicale ne peut revendiquer un leadership incontestable pour conduire les négociations qui vont s’ouvrir dans quelques mois pour la future convention médicale.

La présence de cinq structures représentatives au poids comparable peut se révéler un handicap rédhibitoire en face des pouvoirs publics et signer la disparition à terme de la médecine libérale. En revanche, cela peut être un atout si CSMF, FMF, Le BLOC, MG-France et SML sont capables de définir une plate-forme commune comme base aux futures négociations.

Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux appelle donc l’ensemble des structures syndicales à se concerter avant toute discussion avec l’Assurance Maladie et le ministère.

Il va falloir courageusement nous positionner sur : la démographie médicale, la régulation et l’organisation territoriale, la pertinence des actes qui doit déboucher sur un mécanisme augmentation des tarifs/diminution des volumes , un espace de liberté tarifaire pour tous les praticiens, la délégation de tâches et les relations avec les autres professions de santé sans dépeçage de la pratique médicale, la place de la médecine libérale dans la permanence et la continuité des soins, la coordination ambulatoire et avec la médecine hospitalière...

Le chantier est immense, aussi le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux exhorte l’ensemble de la communauté médicale libérale à le prendre à bras-le-corps, sans a priori et en oubliant les querelles et les dogmes d’un passé révolu.

Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux appelle solennellement l’ensemble des syndicats à se retrouver rapidement pour mettre sur pied un front intersyndical libéral et travailler à élaborer l’architecture de la médecine libérale de demain.

Il est urgent de sortir de postures électoralistes et d’agir pour le bien commun.


Transformer l'article ci-dessus en PDF


 
 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP