En 2014


LETTRE OUVERTE à Madame la Ministre de la Santé

Communiqué de presse du 13 février 2014

Mis en ligne le 28-02-2014

Madame la Ministre de la Santé, cohérence et confiance marchent de pair.

Je me permets de vous interpeller aujourd’hui car l’évolution culturelle importante que représente la stratégie nationale de santé nécessite pour espérer réussir qu’un climat de confiance s’instaure sur le terrain entre les différents partenaires. Je ne peux imaginer qu’en régions vos représentants n’appliquent votre politique.

Malheureusement, le décloisonnement et la coordination entre secteur public et libéraux, que vous appelez de vos vœux à Paris, a bien du mal à se décliner harmonieusement en régions.

La rémunération de la permanence des soins en USIC, pourtant réglementaire, n’est toujours pas en place dans de nombreuses provinces, le traitement équitable par les SAMU des urgences cardiologiques, dans le respect de la loi HPST, est bien loin d’être la règle ; dernier exemple en date de ce décalage entre le discours et les faits, la réorganisation de la prise en charge cardiologique à Montluçon aux dépends d’un établissement privé et au profit d’un hôpital moribond sous tutelle de l’IGAS. Ou comment casser une structure qui fonctionne pour imposer un projet mal construit et voué à l’échec au détriment de l’intérêt de la population.

S’il vous plait, Madame, étudiez ce dossier emblématique de ce qu’il ne faut pas faire. Le fait du prince n’est pas une méthode de gouvernance acceptable dans une vraie démocratie. Madame la ministre, cohérence et confiance marchent de pair.

Je vous prie de croire Madame la Ministre à l’expression de ma plus haute considération

Docteur Eric Perchicot


Transformer l'article ci-dessus en PDF


 
 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP