En 2012


Surveillance du traitement anticoagulant par les pharmaciens

Communiqué du 6 avril 2012

Mis en ligne le 6-04-2012

Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux est stupéfait par la décision de l’Assurance Maladie de rémunérer 40 euros par an la surveillance d’un traitement anticoagulant par les pharmaciens, alors que depuis toujours, les médecins qu’ils soient spécialistes en médecine générale ou en cardiologie assurent cette surveillance gracieusement.

Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux ne comprend pas qu’une telle surveillance puisse être envisagée sans la connaissance précise de l’indication, des pathologies associées et de la cible thérapeutique.

Le Syndicat National des Spécialistes des Maladies du Cœur et des Vaisseaux considère que la coordination avec les pharmaciens est fondamentale pour la qualité de la prise en charge des patients, mais dans le respect du rôle et de la place de chacun.

Les cardiologues, dans le cas où cette surveillance serait finalement assumée par les pharmaciens, ne pourront être tenus pour responsables des éventuels accidents iatrogènes.


Transformer l'article ci-dessus en PDF


 
 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2014 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP